Critique et écoute intégrale : le nouvel EP d’Agoria chez Kompakt Records

Critique et écoute intégrale : le nouvel EP d’Agoria chez Kompakt Records

with Pas de commentaire

Le DJ et producteur lyonnais est de retour avec un EP à sortir sur le mythique label allemand. Une belle association de bienfaiteurs.

Inutile de vous présenter Agoria et Kompakt Records ? Si ? Bon, vite fait alors pour les branleurs et ceux du fond qui font rien que de pas suivre.
Agoria, c’est notre star cocorico. Découvert en 2001 avec son morceau «La 11ème Marche», l’homme n’a depuis de cesse de gravir les échelons de la respectabilité, sortie après sortie, mix après mix, tutoyant des sommets. Rapidement rentré dans la cour des grands, sa techno mentale et élégante a su conquérir un large public.
Sachez que les bruits de backstage annoncent son cinquième album pour bientôt.

Ensuite, difficile également de s’intéresser aux musiques électroniques sans n’avoir jamais entendu parler du label Kompakt fondé en 1993 par Michael Mayer, Wolfgang Voigt et Jürgen Paape. Car autant vous dire qu’un gros paquet de beau monde est passé par cette maison de Cologne qui fit les grandes heures de la techno minimale.
Aujourd’hui toujours dans le coup, le label continue de nous impressionner par la rigueur et la qualité de ses sorties.

Et pour cette première collaboration avec Agoria, c’est du lourd.
Avec « Baptême« , l’artiste nous embarque dans plus de 8 minutes d’une techno comme il sait en faire : mentale et raffinée le tout saupoudré d’une couche cinématographique superbe, les cordes se chargeant de nous cajoler dans un break somptueux pour mieux nous emporter.

Face B, un remix vocal par Lucky Blue Eyes (soit DJ Tennis et Luke Janner, voix de The Rapture) se voit retouché par Agoria (pour un auto-re-remix … !?!). Le kick envoie du bois, et on tient là un gros tube … pour peu que l’on supporte la voix quelques peu nasillarde de Luke Janner.

 

Annoncé depuis l’année dernière, l’EP Baptême (Kompakt Records) sort enfin ce 23 mars en digital et le 6 avril en vinyle.