Critique et écoute : Allien RMXS EP par Ellen Allien chez BPItch Control

Critique et écoute : Allien RMXS EP par Ellen Allien chez BPItch Control

with Pas de commentaire

Depuis quelques années, on trouvait Ellen Allien et son label BPitch Control plutôt discrets, la faute à un manque de fraîcheur et de prises de risques. Avec ce maxi de remixes, la maison et sa patronne nous montrent qu’ils en ont encore sous le capot.

Car ces dernières années, on avait un peu oublié BPitch Control : pourtant le label a fait les grandes heures de l’électro des années 2000, alors en plein raz-de-marée minimale. Les courants et les modes passant, BPitch avait eu un peu de mal à se renouveler. Il faut dire qu’après avoir signé des gens comme Paul Kalkbrenner, Modeselektor, Apparat, Ben Klock, Sascha Funke, Seth Troxler ou encore DJ Chloé, on ne peut pas leur en vouloir d’avoir eu un coup de mou de temps en temps.

Mais de coup de mou il n’est point question avec ce maxi où Ellen Allien compile les remixes de son Freak EP sorti l’été dernier.
Au programme, 3 relectures de choix à commencer par celle de Radio Slave (décidément de retour et en grande forme ces temps-ci) qui, comme à son habitude, nous embarque pour près d’un quart d’heure dans un trip deep et épuré idéal pour se chauffer avant d’attaquer la version d’Ejeca, virant dans un pur style acid assumé, qui devrait elle carrément vous faire décoller.
Ensuite, les vétérans d’Aux 88 continuent de faire monter la tension sur leur remix de «Butterfly», dans un style bien moins contemplatif et plus direct, synthés à l’avenant, pour un résultat qui vous fera hurler les bras en l’air.

Enfin, l’édition mp3 se voit augmentée d’un remix par LA Williams, pas franchement convaincant car trop foutraque, et d’un a-capella inutile. Bref, on s’en fout.
Mais pour le reste, belle surprise que cet EP, qui donne à nouveau envie de s’intéresser de plus près au label BPitch Control.

 

Ellen Allien Allien RMXS EP (BPItch Control) est disponible en vinyle ici et en digital .